publicité

L'incroyable histoire de la séquestrée de Poitiers

C'est l'une des plus fameuses affaires criminelles de la région. Un livre s'inspire de ce faits-divers daté de 1901.

  • Elodie Gérard
  • Publié le 24/04/2012 | 15:38
© F3
© F3
video title

L'incroyable histoire de la séquestrée de Poitiers

Plus d'un siècle après les faits, l'affaire de la "Séquestrée de Poitiers" continue d'inspirer les auteurs. Un roman signé de Viviane Janouin Benanti nous rappelle l'incroyable histoire de cette femme retenue prisonnière par sa mère pendant 25 ans.

Qui se souvient encore de celle que l'on a appelé "La séquestrée de Poitiers"? L'affaire avait pourtant défrayé la chronique dans les années 1900 dans la ville. Cette incroyable histoire continue aujourd'hui encore de passionner les auteurs.

Les faits remontent à la fin mai 1901. Dans un hôtel particulier de la rue de la Visitation (aujourd'hui rue Arthur Ranc), enfermée dans une chambre aux volets cadenassés, la police découvre une femme que les voisins croyaient disparue depuis 25 ans. Or, durant tout ce temps, Blanche Monnier avait été retenue prisonnière par sa mère.

A son arrivée à l'hôpital, elle ne pesait que 25 kgs pour 1m70.  

Membre d'une éminente famille de notables royalistes, Blanche avait eu le tort de tomber amoureuse d'un avocat républicain !

A 52 ans, Blanche Monnier n'a jamais retrouvé la raison. Sa mère est décédée avant d'avoir été jugée; et son frère -ancien sous-préfet-  n'a écopé que d'un simple blâme.

Cette histoire vraie a véritablement secoué la France à l'époque, comme en témoigne la lecture des journaux de l'époque.

De très nombreux livres retracant les faits sont à disposition des lecteurs curieux d'en savoir plus sur l'incroyable histoire de Blanche Monnier.

image_73600532.jpg

Dernier en  date :

"La séquestrée de Poitiers",

roman de Viviane Janouin-Benanti aux éditions l'àpart.

A lire aussi : 

"L'histoire véridique de la séquestrée de Poitiers" de Jean-Marie Augustin aux Editions Fayard

'La Séquestrée de Poitiers" d'André Gide dans Ne jugez pas chez Gallimard

les + lus

les + partagés